L’Openspace a-t-il encore sa place en entreprise ?

 

 

 

 

 

 

15 février 2021

Nous ne sommes pas encore sortis de la crise sanitaire, et pourtant les entreprises réfléchissent déjà au monde d’après. Comment préparer le retour des collaborateurs en entreprise ? Est-il encore possible de travailler dans des espaces partagés, ou devons-nous opérer un retour aux bureaux individuels ?

L’avis reste partagé. Les plus subversifs d’entre nous pensent que l’openspace est mort bien avant la crise du Covid-19. D’autres avancent le fait que cet espace partagé sera incontournable pour retrouver l’aspect humain du travail en équipe.

Un paradoxe entre la situation actuelle et « la vie d’avant »

Si l’on en croit les sondages pré-Covid, les salariés vivaient globalement mal le fait de devoir partager leur espace de travail toute la journée. Aujourd’hui, contraints à télétravailler, ils souhaitent au contraire retrouver le partage et la collaboration perdus. Les têtes pensantes des entreprises se questionnent donc pour trouver le juste milieu entre isolement et proximité.

Initialement, l’openspace est né d’une révolution de l’aménagement des bureaux, portée notamment par une volonté d’estomper les frontières hiérarchiques et de favoriser les échanges.

Avec le temps et l’expérience, plusieurs inconvénients se sont révélés : les discussions en face à face ont été remplacées par les messageries instantanées, la productivité a baissé en raison de difficultés à se concentrer, les bruits des uns et des autres devenaient gênants voire agaçants… plus que jamais, “l’intime” et le “public” semblaient un peu trop mêlés. Mais pour son bien-être, l’Homme a besoin de jongler entre ces deux aspects de sa vie, et d’y trouver un équilibre sain.

En télétravail, nous pouvons choisir un lieu confortable pour participer à une réunion, travailler en musique pour dynamiser notre esprit, ou encore nous laisser porter entre le canapé et la table de la cuisine pour éplucher quelques dossiers. Nous avons appris, chacun à notre rythme, à nous adapter à la situation actuelle, pour conserver notre productivité. Une nouvelle manière de travailler que nous ne voulons pas forcément abandonner, ou du moins pas totalement.

On peut ainsi se demander à quoi vont ressembler les nouveaux bureaux, tout en prenant en compte le fait que le télétravail a fait naître de nouvelles envies : autonomie, liberté et flexibilité. Alors, comment jouer collectif lorsque nous nous devons de garder nos distances ?

Quel avenir pour nos bureaux ?

La vision d’un retour prochain au bureau est encore timide. Le maintien du télétravail reste au cœur de l’actualité.

Côté collaborateurs, le souhait du retour au bureau est bien présent, et se fait de plus en plus ressentir. Leurs désirs sont multiples : retrouver les rires dans les couloirs, la pause-café, ou les bonnes idées après un échange entre collègues. Côté dirigeants, prioriser le télétravail pour faire réduire les couts serait une option intéressante (réduction de la taille des locaux, des frais d’électricité et d’entretien, etc), mais pas forcément pérenne.

Mais alors, pour trouver notre équilibre, quelle organisation pourrait-on envisager ? Un projet ambitieux, qui doit prendre en compte l’ensemble des paramètres.

Au vu de tous ces éléments, le flex office pourrait apparaître comme l’une des options les plus appropriées. Des espaces nomades, qui n’appartiennent à personne et à tout le monde à la fois. D’un point de vue sanitaire, il suffirait de nettoyer correctement les surfaces car les bureaux ne seraient pas décorés d’affaires personnelles. Il est facile d’imaginer que seuls les ordinateurs portables seraient alors individuels. Une solution moderne, mais qui a aussi ses inconvénients. Elle renforce l’isolement des collaborateurs, et donc la perte de la richesse du travail collectif. Ce qui est finalement très similaire aux inconvénients actuels du télétravail…

Pour équilibrer la balance, il faudrait coupler ce système de flex office avec des espaces de collaboration et des temps de partage. Tout en respectant les consignes sanitaires, ces espaces pourraient accueillir des réunions formelles ou informelles, des brainstormings, ou tout simplement les pause-café. Les collections Focus Pod, Boulevard, Easy Nest ou encore Proto s’inscrivent dans cette nouvelle vision du bureau de demain.

En somme, le temps des immenses openspaces est visiblement révolu. La meilleure des solutions pourrait être la co-construction entre managers et collaborateurs, pour donner naissance à de nouveaux espaces et de nouvelles façons de travailler, sur-mesure en fonction des besoins et aspirations de chacun. Le bureau doit être un parfait équilibre entre intimité et vie publique, et doit rester un lieu d’échanges et d’émotions. Alors, réinventons-le !

2021-03-22T14:15:26+01:00