L’eco-design : La réflexion écologique du monde du design

19 January 2022

Pour le dernier article de cette année 2021, nous souhaitons partager avec vous la réflexion collective qui est celle de l’éco-design. Initiateurs de nouvelles tendances, les designers pallient aux nouveaux besoins des hommes. Ils améliorent le quotidien des utilisateurs grâce à l’analyse pointilleuse de notre environnement. Construire un monde meilleur et répondre aux enjeux environnementaux sont l’affaire de tous et surtout de celle des créateurs.

Aujourd’hui, nous sommes tous concernés par l’environnement.   L’enjeu du monde du design est de trouver comment nous pouvons continuer « à faire plus en utilisant moins ». Le design est-il une source de progrès ? Dans tous les cas, il se doit d’être durable.

La notion du design écologique 

L’éco-design c’est la fusion du design et de l’écologie. Il concerne à la fois a forme et la fonction du produit. L’idée est de créer un produit respectueux de l’environnement, du début de sa création jusqu’à la fin de son cycle de vie.

Ce qui est intéressant pour les designers, c’est de travailler sur des projets qui repoussent les limites et qui améliorent l’utilisation des objets dans notre quotidien. L’activité évolue vers une démarche de préservation de la planète grâce à la notion d’écologie qui est intégrée à la source du projet.

Le processus de fabrication sera pensé pour avoir un impact réduit sur l’environnement. Lors de la conception, la réflexion se portera sur une durée de vie plus longue du produit.

Le choix des matières premières comme le bois éco-responsable, les métaux recyclés et le tissu Oeko Tex feront partie des variables importantes à mettre en place.

Dernière étape de la réflexion : le recyclage et la valorisation. Les emballages et la distribution du produit sont un point important pour l’écologie. Le papier recyclé ou les emballages réutilisables permettent de réduire considérablement les déchets. La distribution quant à elle, peut être pensée de manière à diminuer l’impact du transport. Toutes ces solutions permettent de réduire notre empreinte carbone.

Certains se sont déjà lancés dans cette nouvelle orientation. L’association ADC (Association Design Conseil) a organisé, le 14 octobre 2021, l’évènement In Design We Trust. Cette 5e édition invitait les 350 designers présents à travailler sur la thématique suivante : « le design, source de progrès durable ».

Les membres de l’ADC, ont fait face aux nouvelles attentes des consommateurs qui souhaitent que les entreprises soient vectrices de vrais changements pour la planète.

L’enjeu environnemental est au cœur des discussions, et les designers qui doivent être en phase avec l’évolution du monde cherchent à trouver la meilleure des solutions.  L’un d’entre eux fait partie des pionniers de l’éco-design…

Philippe Starck, un devoir éthique et écologique 

Nous n’avons plus besoin de vous présenter le plus connu des designers français. Depuis plus de 30 ans, ce créateur, designer et architecte crée des milliers de projets pour rendre la vie meilleure au plus grand nombre. Considéré comme le Robin des bois du design, ses recherches et son travail pour les plus grands de ce monde, lui permettent d’adapter ses produits à la « vie commune ». C’est ce que l’on peut appeler un design démocratique.

Il est aussi doté d’une vigilance précoce pour l’impact écologique de son travail. Il défend l’intelligence de l’utile et continue de nous émerveiller avec ses créations.

Philippe Starck se veut écologiste dans l’âme. Il faut que les créations durent, car nous devons économiser notre planète. « Tout ce qui est culturel est passager et volatile. Ce qui est à la mode se démode et tout disparaît au fur et à mesure des années ».

Nous sommes dans une époque où la transmission de l’héritage est importante. L’enjeu est de basculer vers une décroissance tout en continuant à créer et à produire.

Cette philosophie peut être représentée par la chaise A.I. . Philippe Starck, Autodesk et Kartell ont travaillé en collaboration avec une Intelligence Artificielle pour créer une chaise utile, mais surtout respectueuse de l’environnement. La seule instruction donnée à l’ordinateur était : « Saurais-tu reposer notre corps avec le minimum de matière ? ».

C’est alors que sans influence aucune, et après 6 mois de travail, la chaise A.I vu le jour. Grâce à un angle spécial et un design inspiré du style végétal, nous pouvons nous reposer confortablement sur cette nouvelle chaise. Un modèle bien pensé, car produit avec minimum de matière.

Philippe Starck démontre qu’il est tout à fait possible de créer tout en respectant notre planète.

Pour conclure, l’éco-design a 3 objectifs : diminuer l’impact environnemental, améliorer l’expérience utilisateur et diminuer les coûts de production.

L’inspiration vient peut-être de la nature elle-même ? Nous devons changer de point de vue pour assurer notre futur.

CONTACT
Categories: inlab

Par ici, d’autres inspirations

  • 2
  • 2
  • 3
  • lobby_1

SUIVEZ-NOUS

SUR INSTAGRAM

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM